Pour une plus grande transparence sur la méthodologie des sondages électoraux

  • Jeanne Fine Statisticienne, Toulouse

Résumé

Si les sondages électoraux pratiqués par les Instituts de sondage sontscientifiquement fondés, il est légitime de demander une plus grandetransparence sur la méthodologie adoptée. Les deux points de méthodologiesur lesquels nous souhaitons insister ici sont la « marge d’erreur » et le« redressement d’échantillon ». Pour mieux comprendre les débats lesconcernant, nous les insérons dans une présentation des écarts entre lathéorie des sondages aléatoires et la pratique des sondages électoraux parquotas.
Publiée
2013-11-10