Nature et déterminants de l’erreur d’échantillonnage dans les enquêtes par sondage

  • Pascal Ardilly Insee, direction de la méthodologie

Résumé

Lorsqu’on cherche à estimer une grandeur relative à une population àpartir de données collectées seulement sur un échantillon, on s’exposeà une erreur d’échantillonnage. Cette erreur a deux composantes : lebiais, qui existe dès lors que la moyenne des estimations issues de tousles échantillons possibles diffère de la grandeur visée, et la variance, quitraduit une forme d’instabilité des estimations. Les sondages probabilistespermettent d’estimer l’erreur d’échantillonnage. Les sondages empiriques,par construction, ne le permettent pas. Il est entré dans l’usage de publierpour les sondages empiriques des estimations de l’erreur d’échantillonnageobtenues en « faisant comme si » il s’agissait de sondages probabilistes.C’est une pratique défendable dans certaines circonstances, mais unprofessionnalisme élevé est nécessaire pour la justifier.
Publiée
2013-11-10