Statistique européenne : l’efficience exige davantage d’intégration - Entretien avec Walter Radermacher

  • La Rédaction

Résumé

Procédure concernant les déficits excessifs, procédure concernant lesdéséquilibres macroéconomiques : de plus en plus de décisions politiqueseuropéennes reposent sur des statistiques, et cette tendance va sepoursuivre. Face à une demande toujours plus pressante, les moyensalloués aux statisticiens publics n’iront pas en s’accroissant, alors quela comparabilité des données cruciales sera scrutée avec toujours plusd’attention. Le système statistique européen, composé d’Eurostat et desinstituts nationaux, doit gagner en efficience. Si les activités qui dépendentle plus des cultures nationales appellent seulement un accroissement dela coopération, certaines opérations seront réalisées en commun dans unmodèle plus intégré.
Publiée
2014-01-29