Un statisticien sociologue de la stratification sociale en Hongrie : Rudolf Andorka (1931-1997)

  • Martine MESPOULET Professeur de sociologie, Université de Nantes

Résumé

La carrière d’Alain Desrosières au sein de l’INSEE s’est caractérisée par son double parcours de statisticien et de sociologue. Dans un tout autre contexte, en Hongrie sous le régime communiste, mais à la même période, Rudolf Andorka, à la tête de la Division des Statistiques sociales de l’Office central de statistique de l’Etat hongrois, fit le lien entre statistique sociale et sociologie, entre statisticiens de l’Etat et chercheurs de l’université et de l’Académie des sciences. Son itinéraire illustre la manière dont, dans les pays européens de l’ancien bloc soviétique à régime autoritaire, les statisticiens spécialisés dans la statistique sociale s’efforçaient d’appréhender de la manière la plus précise l’état de leur société, en se frayant un chemin entre contrainte d’Etat et respect d’une démarche scientifique rigoureuse. Cette attitude n’est pas sans rappeler celle d’Alain Desrosières qui, dans une tout autre configuration politique, eut toujours à coeur de défendre une posture scientifique à l’intérieur d’une administration d’Etat telle que l’INSEE, de concilier les deux faces du métier de statisticien, administrateur et savant.
Publiée
2014-11-17