Une bien étrange controverse : L’abolition du questionnaire long et obligatoire du recensement canadien… et son retour 2010-2016

  • Jean-Pierre Beaud

Résumé

Quelle étrange controverse, quand on y pense bien, que celle qui a agité le monde de la statistique canadienne et une bonne partie d’un pays réputé paisible en 2010 ! Un gouvernement, conservateur (mais qui, sur ce point, ne l’a pas été !), au nom de la protection des libertés, de la vie privée (mais cela on ne le saura qu’une fois la polémique ouverte), abroge le questionnaire long et obligatoire du recensement administré à un échantillon de 20% de la population (une institution depuis 1971) pour le remplacer par une enquête volontaire auprès d’un échantillon de 30%.
Publiée
2016-09-30