De la « donnée » à la « donnée ouverte » : les épreuves de l’ouverture des données

  • Antoine COURMONT

Résumé

L’expression « ouverture des données publiques » peut suggérer, à tort, qu’une simple décision administrative suffirait à rendre accessibles des « gisements d’information » préexistants. En réalité, c’est d’un processus d’ouverture qu’il faut parler. On peut le décomposer en trois phases : l’identification, la publicisation, et l’extraction proprement dite. Ce n’est qu’au terme des « épreuves de diffusibilité » que les données peuvent être dites « ouvertes ».
Publiée
2018-01-25