Quand les mondes de données sont redistribués : Open Data, infrastructures de données et démocratie

  • Jonathan GRAY

Résumé

L’open data, défini comme un ensemble d’idées et de conventions qui transforment l’information en une ressource publique réutilisable, est promu pour des objectifs variés : améliorer la transparence des institutions publiques, créer des projets qui renforcent la démocratie, stimuler la croissance économique. Les infrastructures sociales et techniques qui soutiennent l’open data recomposent les « mondes de données » : de nouveaux collectifs sociaux se forment, de nouvelles pratiques créatrices de sens apparaissent. Des initiatives politiques transnationales voient le jour. Loin d’être une simple « libération » des données, cela ne va pas sans traduction, médiation, et de nouvelles pratiques sociales. Mais ce mouvement peut-il servir de base d’une délibération démocratique plus riche, ou est-il voué à institutionnaliser socialement diverses formes de bureaucratisation et de marchandisation ?
Publiée
2018-01-25