La captation citoyenne de données urbaines favorise-t-elle l’empowerment ?

  • Flavie FERCHAUD

Résumé

Le droit d’accès à l’information publique est devenu une norme. Les politiques d’ouverture des données publiques sont encouragées, au niveau de l’État comme des collectivités territoriales. Elles répondent à deux enjeux : la création de valeur d’une part, la transparence d’autre part. En 2014, dans un article intitulé « L’open data peut-il (encore) servir les citoyens ? », Samuel Goëta et Clément Mabi dressent un bilan nuancé, mais concluent que les données ouvertes ne créent pas d’empowerment. Les données en créent-elles davantage quand elles sont captées, puis partagées par des habitants ?
Publiée
2018-01-25