Les probabilités, la Belgique et l’Église

  • Laurent Mazliak

Résumé

Le présent article étudie les raisons qui ont amené le mathématicien belge Paul Mansion à s’intéresser au calcul des probabilités. Non seulement les probabilités jouissaient en Belgique d’une situation universitaire particulièrement favorable, mais pour Mansion, catholique militant, une approche probabiliste de certaines questions scientifiques, notamment les questions d’évolution, s’avéra très précieuse pour répondre à la « crise moderniste » que traversait l’Église romaine de son temps. Nous examinons plus spécifiquement un mémoire publié par Mansion en 1903 et certains liens avec l’Institut de philosophie de Louvain et son fondateur Désiré Mercier.

Publiée
2020-01-24
Rubrique
Articles