Éditorial

  • Emmanuel Didier

Résumé

Chère lectrice, cher lecteur,

Ce numéro est le premier dont le dossier est consacré à l’enseignement de la statistique, un sujet qui nous tient à cœur. En effet, Statistique et société a fusionné il y a quelque temps avec Statistique et enseignement, une autre revue de la SFdS. Nous en étions très heureux car il est évident qu’un domaine où la statistique et la société sont en interaction forte et riche est bien celui de la formation des futurs citoyens et des praticiens.

Ce numéro montre que les potentiels d’enrichissement mutuels entre les deux revues se sont réalisés. Je voudrais donc aujourd’hui rendre un hommage tout particulier à Catherine Vermandele et Antoine Rolland qui ont rejoint le comité de rédaction, s’y sont merveilleusement intégrés et à qui nous devons ce dossier. D’autres publications portant sur ce thème ne manqueront pas de suivre.

L’enseignement est abordé d’abord sous forme d’un compte rendu d’expérimentation apte à convaincre les élèves de l’intérêt des probabilités, écrit par Eric Parent, Jean-Jacques Boreux, Etienne Rivot et Sophie Ancelet. Suit un article d’Annika Näslund sur un nouveau master européen formant les futurs statisticiens publics. Vient ensuite le compte-rendu par Alexis Eidelman d’un manuel d’utilisation du langage Python. On le voit, l’enseignement ici n’est pas envisagé dans une classe grise et froide, avec craie qui crisse sur le tableau noir et tablier bleu terne. Non, l’enseignement ici est joyeux, porte sur des innovations et vise à construire le futur. 

Un article varia de Luc Arrondel, Richard Duhautois et Jean-François Laslier répond enfin à une question que tout amateur de foot se pose : est-ce un avantage de commencer les tirs au but ? Je ne dévoile pas la réponse apportée par un texte qui s’avale aussi facilement qu’une bonne bière à la mi-temps.

Viennent ensuite trois recensions d’ouvrages qui montrent combien l’actualité éditoriale est riche aussi en ce qui concerne les rapports entre la statistique et la société. Antoine Rolland nous présente une réédition d’un ouvrage de W.E.B. Du Bois sur le décompte des noirs aux USA au début du XXème siècle. Thomas Amossé présente la dernière livraison de Walter Radermacher, infatigable et créatif ancien directeur d’Eurostat, portant sur le rôle des statistiques publiques dans un monde transformé par les data. Enfin, Gérard Lang rend compte des réflexions de Jean-Pierre Le Gléau sur l’importante question du secret statistique.

Bonne lecture !

Emmanuel Didier

Publiée
2020-12-31
Rubrique
Articles