Ouvrir la boîte noire des statistiques du développement : le groupe AMIRA (Amélioration des méthodes d’investigation en milieu rural africain) dans la revue StatÉco (INSEE)

  • Cyprien Rousset
  • Ariane Sessego

Résumé

À la jonction entre l’INSEE, l’ORSTOM et le ministère de la Coopération, le groupe AMIRA (Amélioration des méthodes d’investigation en milieu rural africain) a mené entre 1975 et 1988 des réflexions méthodologiques autour des statistiques socio-économiques du développement, sous un angle pluridisciplinaire innovant, faisant écho aux débats méthodologiques actuels de l’économie du développement, et qui semblent pourtant être aujourd’hui oubliés. Comment ce groupe est-il né ? Comment comprendre la place de ses réflexions, portant sur le secteur informel, les unités statistiques et le rapport au terrain ? Et quels sont ses héritages aujourd’hui ? La socio-histoire de ce groupe se propose d’ouvrir des pistes pour éclairer les usages contemporains des statistiques du développement.

Publiée
2021-04-12
Rubrique
Articles